fbpx Skip to content

Télétravail : les trois syndicats négocient en front commun

C’est au cours des dernières semaines qu’ont débuté les négociations avec la STM en vue de conclure une nouvelle lettre d’entente qui visera à encadrer la pratique du télétravail après la crise sanitaire de la COVID-19.

Les trois syndicats représentant les employés de la STM concernés par le télétravail, soit le SCFP 2850, le SEPB 610 et le STT-STM-CSN ont décidé pour l’occasion de former une coalition unie et solidaire qui négocie en un seul bloc face à l’employeur.

Vous le savez comme nous : pour tirer de réels bénéfices du télétravail, en termes de productivité, d’économie et de qualité de l’expérience-employé, celui-ci doit être mis en place en respectant le choix et la réalité personnelle de chaque employé. Les tribunaux ont également reconnu que le droit à la vie privée prévalait sur la décision d’un employeur de mettre en place le télétravail. Vos droits sont clairs.

Nous travaillerons à ce que le télétravail devienne une condition de travail avantageuse, et non un fardeau, car le télétravail est apprécié par plusieurs. Il permet souvent une plus grande autonomie, mais la dernière année a aussi mis en lumière certains irritants qui doivent être corrigés : les conditions qui justifient d’être rappelé sur les lieux de travail, les coûts de déplacement, la fourniture d’équipements, la télésurveillance, l’aménagement d’un espace de travail à la maison, la compensation financière, le droit à la déconnexion, le cumul de temps et les heures supplémentaires…

Beaucoup de détails doivent être précisés pour faire du télétravail une pratique à long terme qui soit bénéfique à la fois pour les employés que pour la STM.

Soyez assurés que vous serez tenus informés et que tout projet d’entente, avant d’être approuvé, sera soumis au vote des membres en assemblée générale.

À bientôt!

 

Sylvain Forest, SCFP 2850

Marc Glogowski, SEPB 610

Fabrizio Graziani, STT-STM-CSN