Une injonction rejetée et le Syndicat International débouté

Nouvelle

Le Syndicat International, dans une ultime tentative de faire avorter le processus de consultation visant la création d’un syndicat autonome canadien, vient d’enregistrer un cinglant revers devant la Cour suprême de la Colombie-Britannique.

La Cour a rejeté, sur le fond, la requête en injonction du Syndicat International tout en signifiant que, contrairement aux prétentions du requérant, ce sont les membres canadiens à qui l’on porterait préjudice si on ne leur permettait pas d’exprimer, conformément aux statuts et règlements de l’International, leur volonté de former un syndicat autonome.

De plus, la Cour porte des commentaires négatifs relativement aux motifs allégués justifiant le congédiement de Pierre Gingras qui agissait à titre de conseiller juridique canadien du Syndicat International depuis plus de 10 ans.

Enfin, pour couronner le tout, le Syndicat International a été condamné à payer les frais de cour, c’est-à-dire les frais, dépenses et honoraires juridiques nécessaires à la défense de la section locale de la Colombie-Britannique injustement attaquée par le Syndicat International.

Il nous reste donc à redoubler d’efforts afin de livrer au Syndicat International une décision claire et sans équivoque de la volonté canadienne d’accéder à un syndicat autonome canadien.