Manifestation du 27 septembre : le SEPB-Québec met son personnel en lockout

Dans le cadre de la marche du 27 septembre pour le climat et du mouvement Planète en grève, le Syndicat des employées et employés professionnels‑les et de bureau – Québec (SEPB-Québec) a décidé de déclencher un lockout, invitant son personnel à ne pas se présenter au travail le vendredi 27 septembre. La direction du SEPB-Québec lui demande plutôt de manifester pour préserver la planète.

Il s’agit bien sûr d’un lockout symbolique en appui à ce mouvement international. «  Nous savions que certains membres du personnel voulaient faire une grève symbolique afin de manifester, on leur a coupé l’herbe sous le pied en déclenchant un lockout  », a lancé, sourire en coin, le directeur exécutif du SEPB-Québec, Pierrick Choinière-Lapointe.

Des affiches, imprimées sur du papier recyclé, seront installées à l’entrée du bureau du boulevard Crémazie. On pourra y lire : «  En lockout pour la planète  ».

Un geste symbolique, une volonté réelle

Le lockout se veut une action symbolique et amusante, mais le SEPB-Québec pose des gestes concrets pour la sauvegarde de la planète.

« Il s’agit d’un enjeu existentiel. Il faut d’urgence poser des actions significatives. Pour notre part, nous avons décidé de rendre notre organisation carboneutre, et ce, dans les meilleurs délais. Nous encourageons aussi notre personnel à réduire l’utilisation du papier et le compostage fait déjà partie de nos habitudes quotidiennes  », ajoute Me Choinière-Lapointe.