Les primes à la rémunération dans le milieu scolaire

Les négociations dans le secteur public pour le renouvellement des conventions collectives des quelque 400 000 travailleuses et travailleurs de l’État québécois sont en marche.

Déjà, à la FTQ, les équipes de négociations des syndicats affiliés (SEPB, SCFP, SQEES-298, UES-800) sont au travail. Dans une série de vidéos pour faire connaître les enjeux de cette négociation, Jacqueline Anciaes, qui participe aux négociations dans le secteur de l’éducation pour le syndicat UES-800, nous parle de l’impact de la décision de Québec de vouloir couper les primes à la rémunération des psychologues, des préposés aux bénéficiaires et des employés œuvrant auprès d’une clientèle avec de graves troubles de comportement et pour certaines catégories d’emploi des ouvriers spécialisés.

Primes à la rémunération

Les négociations dans le secteur public pour le renouvellement des conventions collectives des quelque 400 000 travailleuses et travailleurs de l’État québécois sont en marche. Déjà, à la FTQ, les équipes de négociations des syndicats affiliés (SEPB, SCFP, SQEES-298, UES-800) sont au travail. Dans une série de vidéos pour faire connaître les enjeux de cette négociation, Jacqueline Anciaes, qui participe aux négociations dans le secteur de l’éducation pour le syndicat UES-800, nous parle de l’impact de la décision de Québec de vouloir couper les primes à la rémunération des psychologues, des préposés aux bénéficiaires et des employés œuvrant auprès d’une clientèle avec de graves troubles de comportement et pour certaines catégories d’emploi des ouvriers spécialisés.

Posted by SEPB-Québec on Tuesday, 18 August 2020