Les négociations dans le secteur public: la FTQ rend publiques ses demandes salariales

La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) et ses syndicats affiliés dans les négociations du secteur public (SEPB, SCFP, SQEES-298 et UES 800) rendent publiques leurs dernières demandes déposées cet avant-midi aux représentants du Conseil du trésor.

Pour la FTQ, ce dépôt ouvre la porte à un règlement gagnant-gagnant pour l’ensemble des travailleuses et travailleurs que nous représentons, tout en respectant les paramètres souhaités par le gouvernement, particulièrement dans le cas des préposées aux bénéficiaires. « Plus rien n’empêche maintenant le gouvernement de conclure positivement cette négociation. En bonifiant les rangements pour les préposées via la Loi sur l’équité salariale, nous atteignons l’objectif d’une hausse salariale de 12 %, pouvant atteindre 25 $ l’heure ce qui répond exactement à la commande du premier ministre », déclare le président de la FTQ Daniel Boyer.

Par ailleurs, c’est en tenant compte de la crise actuelle que la FTQ a déposé une demande de hausse salariale pour l’ensemble des travailleurs de 2 % par année pour un contrat de 3 ans, plus 0,87 % pour améliorer la rémunération des bas salariés.

« Ce que nous proposons au gouvernement est juste et équitable pour les travailleuses et travailleurs que nous représentons en santé, en éducation et dans les services publics. Le projet d’entente prévoit également une amélioration des conditions d’exercice d’emploi pour le personnel du secteur public. Tout cela ne pourra qu’améliorer l’attraction et la rétention des travailleuses et travailleurs. Nous sommes dans l’action et il appartient désormais au gouvernement, au premier ministre, de démontrer clairement qu’il a bien entendu le cri du cœur des travailleurs en disant oui à notre proposition », conclut le président de la FTQ.

Les travailleuses et travailleurs du secteur public de la FTQ sont représentés par le Syndicat des employées et employés professionnels-les et de bureau (SEPB),  le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), le Syndicat québécois des employées et employés de service, section locale 298 (SQEES-298) et l’Union des employés et employées de service, section locale 800 (UES 800).